À la Une

Helena Rubinstein, l’aventure de la beauté

L’exposition sur Helena Rubinstein, L’aventure de la beauté, au MAHJ, le musée d’art et d’histoire du Judaïsme, retrace jusqu’au 25 août 2019 la vie de « Madame« , comme tout le monde l’appelait. Femme de caractère,  elle a vécu 92 ans, dans plusieurs villes : sa ville native de Cracovie, à Vienne, Melbourne, Paris, New York… en y créant un véritable empire, à partir de rien.

Femme cosmopolite, née pauvre, elle deviendra richissime  grâce à un travail acharné, une volonté de fer et une soif de changer ce à quoi sa condition de naissance l’avait destinée, pour décider de son avenir par elle-même. De caractère autoritaire  (mais cela se dit de toutes les femmes de caractère, n’est-ce-pas?) c’est une conquérante, qui, pendant plus d’un siècle se battra et sera pionnière dans l’émancipation des femmes.

Note : 8/10
Points forts : La visite guidée était vraiment très intéressante!
À améliorer : Le groupe comprenait un trop grand nombre de personnes.
Whether you are sixteen or over sixty, remember, understatement is the rule of a fine makeup artist.
— Helena Rubinstein
20190626_203704

Lire la suite

À la Une

Mary Quant, exposition au V&A, Londres

Me revoilà dans la suite de mes fashion adventures à Londres. Après Christian Dior, Designer of Dreams, j’ai visité l’exposition Mary Quant, toujours au V&A. Mary Quant est une icône de la mode des années 60 et l’une des stylistes les plus importantes du vingtième siècle. C’est cette femme qui a révolutionné la mode avec ses mini-jupes.

IMG_6738

Elle fut aussi l’une des pionnières de la production de masse et d’une nouvelle approche des cosmétiques  à travers une modernisation de l’industrie de la beauté. La rétrospective du musée nous offre une vision sur le travail de Mary Quant entre 1955 et 1975.

Note : 10/10
Points forts : l’idée de faire l’exposition avec la contribution des clients qui ont donné  ou prêté leurs vêtements et accessoires pour l’expo. Cette femme a soufflé un vent de révolte après la guerre et elle reste encore aujourd’hui très moderne. Sa vision de la femme : libre, indépendante, forte.
À améliorer : rien, cette exposition est un véritable hymne à la vie et à la joie de vivre.
The whole point of fashion is to make fashionable clothes available to everyone.
— Mary Quant

IMG_6524

Lire la suite

À la Une

Christian Dior: Designer of Dreams, au V&A

Me revoilà en route vers de nouvelles aventures fashion. Ce week-end, j’ai choisi de partir en destination de la contrée natale de Shakespeare, où j’ai passé trois jours fantastiques dédiés à la mode, en ce beau début de printemps. À Londres j’ai ainsi pu visiter deux très belles expositions : celle, déjà mythique, de Dior, Christian Dior: Designer of Dreams,  qui est sold-out en ligne depuis quelques mois, et celle sur Mary Quant, toutes les deux au V&A Museum. Deux visions de la mode aux antipodes, un match France – Royaume-Uni fait de chapeaux (melon) et bottes (de cuir) pourrions nous dire… C’est vrai qu’il n’y a sans doute rien de plus french que Dior et rien de plus british que Mary Quant ! Par ailleurs, j’ai été très étonnée : je m’attendais que l’exposition Dior ait la place d’honneur, et celle de Mary Quant occupe celle de mademoiselle d’honneur… mais pas du tout : toutes les deux sont les stars, rivalisent et font le plein d’admirateurs. Chapeau bas au V&A qui a organise deux évènements d’un tel niveau au même temps.

Note : 10++++/10
Points forts : Je n’ai pas visité une exposition, mais j’ai vécu pendant deux heures dans un rêve intemporel. Grandiose, émouvant, amazing !
À améliorer : rien à améliorer, on voudrait que l’expérience ne se termine jamais! — le V&A est un musée extraordinaire, Dior est une légende, les deux ensemble ont créé une vraiment expérience unique.
Mon rêve ? Rendre les femmes belles pour les rendre heureuses.
— Christian Dior

IMG_6088

Lire la suite

À la Une

Exposition « L’Asie rêvée d’YSL »

L’exposition « L’Asie rêvée d’YSL », qui s’est tenue entre octobre 2018 et janvier 2019 dans le musée YSL, regroupait une cinquantaine de modèles de haute couture sur un thème lié à la passion du couturier pour ce continent. L’Asie inspirera en effet profondément ses créations. Les modèles y étaient présentés avec des objets des collections prêtés par le musée Guimet, situé par ailleurs à proximité, ainsi que par d’autres collectionneurs privés.

Ce qui est particulièrement intéressant est qu’YSL alimentera cette thématique non seulement à travers ses voyages mais aussi, et surtout, grâce aux livres, au cinéma, aux spectacles de théâtre, et aux œuvres qui rentreront dans sa collection commune avec Pierre Bergé.

Il dira même qu’il a visité plus en restant chez lui dans son canapé qu’en parcourant le monde… Ses voyages sont les voyages de son imagination, sans limites.

Note : 9/10
Points forts : La richesse de la collection
À améliorer : rien!
Il me suffit d’un livre d’images pour que mon esprit se fonde dans un lieu, ou un paysage […] Je n’éprouve aucun besoin de m’y rendre. J’en ai tellement rêvé…
— Yves Saint-Laurent

IMG_3547

Lire la suite

À la Une

Gucci Garden à Florence

Ma deuxième étape de ce voyage à Florence est le musée Gucci, ou mieux la galerie Gucci Garden. Arrivée dans ce palais, j’y suis accueillie par des hôtesses habillées en tenue grise de jardinier, qui m’expliquent comme visiter cette exposition éphémère qui s’étend sur deux étages du Palazzo della Mercanzia, bâtiment du XIVe siècle.
Dans plusieurs chambres en enfilades, s’y découvrent une facette d’objets issus des collections : vêtements, accessoires, photos de la Maison Gucci, de 1921 à aujourd’hui, avec le dernier directeur créatif Alessandro Michèle.

Note : 8/10
Points forts : les pièces présentés sont très belles et retracent l’histoire et le mythe de la beauté interprète par cette Maison.
À améliorer : L’ambiance est un peu froide ( je ne parle pas évidemment de la temperature), il manque le coup de coeur, tout est trop parfaitement construit. Arriver à  créer la magie, voilà la touche qui nous fera tomber amoureux!
Je m’entoure d’amis qui me transmettent sans arrêt des émotions : philosophes, écrivains, chanteurs. Ils m’ont appris la leçon la plus importante: rester libre. Toujours. Et apprendre à cultiver la liberté de faire ce que tu juges beau.*
Alessandro Michele, Directeur Créatif Gucci

IMG_2811
Lire la suite

À la Une

Musée Ferragamo à Florence

Avant tout, je vous souhaite à tous une bonne année 2019, pleine de fashion, toujours plus durable, et de nombreuses expositions de mode inoubliables! Cette année j’aurai un programme très riche : nous visiterons des expositions à Florence mais aussi a Londres, Paris, Milan, et sans doute New-York, parmi d’autres… enfin, par ailleurs, je donnerai plus d’espace à la mode et à l’achat durable.

J’ai commencé cette année avec un voyage fashion à Florence, la première semaine de janvier, dans ce berceau de la mode en Italie, où j’ai passé quatre jours fantastiques, entre plusieurs expositions : le musée Ferragamo, objet principal de mon premier article, suivi du musée Gucci, dans un deuxième article. Au passage, j’aurai visité aussi la plus ancienne parfumerie au monde : celle de Santa Maria Novella.

Cette ville est une pure merveille, la mode se respire partout, depuis les boutiques de la principale avenue, où toutes les enseignes de luxe de niveau mondial sont présentes, jusque dans les petites boutiques artisanales qui, hélas, sont de moins en moins nombreuses. Mais, malgré l’afflux de touristes, la magie est encore là, le shopping à Florence reste une experience inoubliable, très différente de celle de Rome ou de Milan… Ici tout respire l’histoire, et le tout accompagné par le plaisir d’une bonne côte de boeuf à la florentine, servie avec le sourire et de la gentillesse des toscans (mes ancêtres), qui vous font vous sentir vraiment  « a casa » — à la maison.

Note : 10/10
Points forts : le melange entre l’histoire de la société et l’histoire de la mode, la richesse des documents d’archives, la scénographie
À améliorer : la boutique du musée Ferragamo, qui se limite à quelques ouvrages proposés à la vente, au niveau de la billeterie…
Il n’y a pas de limite à la beauté, ni de degré de saturation de l’imagination créative, de même qu’est infinie la palette des matériaux qu’un chausseur peut utiliser pour décorer ces modèles.*
— Salvatore Ferragamo

Lire la suite

À la Une

Villa les Rhumbs — Maison d’enfance et musée de Christian Dior à Granville : « Aux sources de la légende »

Lors d’un parcours de quatre jours dans la belle Normandie, j’ai passé une très belle journée à Granville, ce joli port qui est par ailleurs la ville natale de Christian Dior.

Cette station balnéaire était très en vogue dans le milieu aisé parisien à la fin du XIXe siècle. Un musée a été créé là dans sa maison familiale, la villa « Les Rhumbs », où le couturier a passé toute sa jeunesse, très heureuse, et qui l’a tant marqué pendant tout le reste de sa vie.

Note : 10/10
Points forts : visiter la maison de Dior aura été une experience extraordinaire pour moi, qui ai une passion absolue pour lui… très dur de se séparer de ce lieu magique, au moment de repartir.
À améliorer : Photos interdites à l’intérieur.

La couture, c’est, au temps des machines, un des derniers refuges de l’humain, du personnel, de l’inimitable.

— Christian Dior

20170526_123836

Lire la suite